Praticiens, vous êtes votre meilleure publicité!

10 erreurs à ne pas commettre en Travaillant dans le bien-être et les médecines douces :

Vous êtes votre meilleure publicité!

Bonjour à tous et toutes,

J’ai souhaité écrire cet article et effectuer quelques rappels importants sur le fait de mener une activité indépendante. En travaillant, en écoutant également des clients, je me suis rendue compte que ces points sont loin d’être une évidence pour tout le monde.

Fautes de moyens, manque d’organisation, laisser aller…les causes peuvent être nombreuses, elles ne manquent pas d’être remarquées et véhiculées par votre clientèle.

Il est vrai que le milieu du bien-être est un secteur où la concurrence ne manque pas et où il est difficile de fidéliser une clientèle. Cependant, un point est extrêmement important dans ce domaine : votre image et votre discours, avant même vos compétences. Vous êtes le premier échange, visuel ou téléphonique que le client aura avec vous.

S’il y a bien 10 points sur lesquels vous devez être irréprochables, ce sont ceux là!

Comment inspirer confiance à vos clients?La confiance se gagne et s’entretient, elle n’est jamais acquise!

Comment véhiculer une bonne réputation et qualité de services? Comment entretenir une bonne image professionnelle vis à vis de vos clients?

Ce qui semble être une évidence! Et pourtant… voici les 10 erreurs à ne pas commettre vis à vis de votre clientèle!

  1. Soyez  ponctuel lors de vos séances. La base de la base! Faites preuve d’une organisation carrée. Présentez vous devant le client, en forme et prêt à faire votre travail..Une évidence? Si vous le dites! Respectez également vos horaires de rendez-vous, rien de plus désagréable que de se rendre à un rendez-vous ou vous apprenez qu’il y a 30mn de retard! Vous avez exceptionnellement du retard? Prévenez votre client.
  2. Ne raccourcissez pas vos temps de séances sans en informer le client. Votre prestation dure 1h? vous commencez à 16h, vous finissez à 17h! Pas à 16h55…votre client arrive en retard et malheureusement vous avez un rendez-vous juste derrière, avertissez le de votre impossibilité de prolonger votre séance. Soyez honnête et juste. Quand de façon exceptionnelle mon client arrive en retard de 15mn, je lui prolonge sa prochaine séance. Pourquoi? Parce que même si vous essayez d’être au top de votre qualité client, il se peut un jour que vous ayez également un empêchement.
  3. Engagez-vous vis à vis de vos séances. Vous donnez un rendez-vous à un client tel jour, telle heure. Sauf exception majeure, assurez votre rendez-vous. Un client peut accepter et comprendre que vous ayez un empêchement, cela arrive à tout le monde. Cependant quand il s’agit de la 3ème, 4ème ou 5ème fois, votre client vous remerciera et ira voir ailleurs! Il en va de votre crédibilité professionnelle!
  4. Soyez impeccable et à l’image de ce que vous véhiculez dans votre profession. Là encore une évidence? blouse de travail impeccable et repassée. Soyez souriant, accueillant. Si vous travaillez dans le domaine du bien-être, vous devez représentez la forme et le bien-être. N’oubliez jamais que vous êtes votre meilleure publicité! Vous arrivez dans un cabinet ou le praticien est fatigué, cerné et vous raconte tous ses problèmes…vous reviendrez?
  5. L’accueil : Pensez à l’accueil de vos clients et de vos FUTURS clients. Si vous êtes en séances et que vous êtes seuls dans votre cabinet, peut-être n’aurez vous pas le temps de décrocher aux appels de rendez-vous des clients. Cela peut-être agaçant pour ceux qui tentent de vous joindre et n’arrive jamais à vous avoir au bout du fil. Si vous optez pour un répondeur…ne le laissez pas en stand bye! Vous avez de nombreux logiciels sur le net qui vous permettent de donner l’accès internet à votre planning. Vous configurez vous-mêmes les plages où vous n’êtes pas disponibles, vos prestations, la durée et le prix. C’est très facile d’accès et très simple d’utilisation. Les clients apprécient! Sinon optez pour une assistante!
  6. L’hygiène de votre lieu de travail : Un critère radical pour votre clientèle et votre bouche à oreilles…Votre lieu de travail fait également parti de la publicité et de la communication que vous faites sur la qualité de votre travail. Votre matériel et votre salle doivent être impeccables! Soignez l’hygiène de vos soins et de vos produits.  Si vous disposez de douches et de WC, assurez-vous qu’ils soient toujours propres.
  7. Faites une distinction entre vos problèmes personnels et votre travail. Vous pouvez avoir une relation d’amitié professionnelle vis à vis de vos clients. Ils vous apprécient et se sentent bien quand ils viennent chez vous. Certains sont mêmes heureux de vous voir! Pour autant, vous devez garder un discours orienté sur le client et non sur vous. Vous aurez probablement des clients qui vous feront part de leurs inquiétudes du moment, vous devez les accompagner et non vous mettre à parler de vous!
  8. Soyez à l’écoute des besoins de vos clients! Les clients sont bien souvent considérés comme des chéquiers et font les frais des techniques de vente! Ils se sentent importants uniquement le jour où ils payent ! et il n’y a rien de plus désagréable pour un client de se sentir oppressé et bien traité uniquement s’il sort le chéquier! J’ai eu plusieurs fois à faire à ce constat déplorable! Vendre oui, c’est important pour votre activité, mais ne vendez pas un produit ou un soin que vous ne vendriez pas à votre mère! Les clients apprécient d’être orientés, conseillés et parfois avertis. Vous êtes leurs référents et ils vous font confiance. Soyez honnête, une qualité qui paiera pour votre image et réputation sur le long terme!
  9. Notez toutes les ventes et propositions que vous faites à vos clients. Si vous offrez un soin en remerciement de sa fidélité, si vous décidez d’une remise sur prestations, faites des devis, des factures et des reçus. Vous devez avoir une trace de chaque règlements de vos clients ainsi que des séances effectuées chez vous. Vous avez conseillé un produit la dernière fois, notez le! Cela vous évitera d’en parler sur les prochaines séances et d’être catalogués comme vendeur à la sauvette!
  10. Tenez une base client à jour et présentable. Cas 1 : Vous vous rendez au cabinet de votre praticien. Il sort un bout de feuille cartonné, usé par le temps, où est écrit votre nom au crayon papier gribouillé parmi d’autres informations sur votre dernière séance.

Cas 2: Vous sortez votre PC, vous tapez le nom de votre client, sa fiche apparait à l’écran, vous lui montrez son évolution depuis la dernière séance….A votre avis, que préférez-vous? De même, certains clients s’absenteront parfois un moment pour revenir quelques mois ou années plus tard. Préférez vous taper son nom et faire le point en quelques secondes sur sa dernière venue ou vous absenter pour fouiller dans vos archives?

Oui cet article paraît être une évidence…et je suis ravie si c’est le sentiment qu’il vous inspire!

Vos clients sauront l’apprécier et je peux vous assurer qu’entre le praticien qui est bon mais pas propre, le praticien qui est bon mais avec qui on arrive jamais à avoir une séance….vous aurez de nombreuses surprises en étant disponibles, à l écoute et organisés.

Vos clients n’ont pas à se poser la question quant à un choix entre la qualité de vos prestations et les points évoqués ci dessus.

Votre bouche à oreilles en dépend!

Related posts:

  1. Comment choisir votre école de formation en médecine douce et bien-être?
  2. 5 secteurs du bien-être qui marchent!
  3. Comment vous reconvertir dans le milieu des médecines douces?
  4. Les Maux du praticien : Comment soulager vos jambes lourdes?
  5. Les massages tantriques, sensuels et érotiques : Bien-être…vous y croyez?

Tags: Bouche à oreilles et publicité, comment se comporter avec des clients, communication et relation client, erreurs à ne pas commettre avec des clients, éthique professionnelle, image professionnelle, métiers de la forme, métiers du bien-être, qualité de service bien-être, relation client, se démarquer de la concurrence, soigner son image professionnelle

 

Comment arrêter de fumer : adoptez les bons réflexes

Arrêter de fumer est un processus long qui peut prendre, pour certaines personnes, plusieurs années.

Mais il peut également être beaucoup plus rapide et ne prendre que quelques semaines pour d’autres.

Le délai exact qu’il faut pour arrêter de fumer peut donc varier considérablement. Mais ce qui est important, c’est de vous assurer que vous ayez un plan pour lutter contre vos envies de fumer.

Car à un moment de votre tentative, vous rencontrerez une situation où l’envie sera très forte. Et de la façon dont vous gérerez cette situation dépendra votre succès.

Être bien préparer et avoir un plan solide maintiendra votre volonté au plus haut niveau pour vous faire atteindre votre objectif.

J’ai recensé dans cet article 7 astuces qui vous permettrons d’attaquer le problème en mettant toutes les chances de votre coté. 

Prenez le temps de déterminer exactement quand et où vous fumez habituellement.

Par exemple, après les repas, après un jogging (si si, je l’ai vu !), en buvant votre café ou après votre douche chaque matin.

Connaitre exactement le moment où vous fumez vous permettra de créer un plan efficace afin combattre l’envie lorsqu’elle se présente.

Prenez donc les devants ! 

Créer votre plan d’attaque.

Listez les solutions qui vont vous aider lorsque l’envie d’allumer une  cigarette se fera sentir.

Cela pourrait être quelque chose d’aussi simple qu’une balle anti-stress à manipuler ou accomplir une routine que vous aurez au préalable mis en place.

Par exemple inspirer et expirer profondément 10 fois de suite est un bon moyen pour détourner votre envie de fumer. 

Mâcher un chewing-gum ou encore sucer un bonbon sans sucre pour garder votre bouche occupée en est un autre.

Et si vous appréciez vraiment le goût et le sentiment d’une bouche propre, vous pouvez également essayer de vous brosser les dents chaque fois que l’envie de fumer se fait sentir.

Les exemples ne manquent pas et si vous en connaissez d’autres, n’hésitez pas à les ajouter dans les commentaires au bas de cet article.

Évitez les tentations.

Si vous sortez pour manger, assurez-vous d’êtes assis dans la zone non-fumeur.

Les habitudes sont tenaces au point que les automatismes prennent parfois le dessus sans qu’on s’en rend compte. Soyez attentif !

Évitez d’aller dans les bureaux de tabac et essayez également de limiter le temps que vous passez à proximité d’autres fumeurs.

Si vous aviez l’habitude d’aller chercher votre baguette au tabac du coin, aller plutôt dans un boulangerie. 

Souvenez-vous que si vous êtes continuellement en contact avec tout ce qui a un rapport avec la cigarette, il sera beaucoup plus difficile de résister à la tentation.

Nettoyez votre maison de tous les objets liés à la cigarette.

Cela signifie retirer tous les cendriers, briquets, allumettes de votre quotidien et éliminer l’odeur des cigarettes.

Des produits “désodorisants” tels que l’encens ou les sprays et parfums d’ambiance sont parfaits pour aider à se débarrasser de l’odeur du tabac.

Pensez également à aérer vos pièces régulièrement.