Praticiens débutants : le local sans les clients ou les clients sans le local?

Comment débuter votre activité? Comment payer votre loyer si vous n’avez pas de clients? Comment trouver des clients si je n’ai pas de local? Bref, par où commencer!

Bonjour à tous et toutes,

Cet article fait partie intégrale de mes débuts..Je mets à votre disposition quelques souvenirs et réflexions qui me travaillaient au tout début de mon activité. Voila donc la question que je me suis posée en arrivant sur Paris en 2010. Je ne connaissais alors personne et je n’avais aucun réseau professionnel en place. J’ai lancé mon activité en partant de zéro et une première question s’est alors posée :

Dois-je d’abord trouver mes clients pour pouvoir payer un local ou dois-je avoir un local pour avoir des clients. Par ou commencer?

Sans clients, je ne pouvais pas payer mon local et sans local je ne pouvais pas recevoir de  clients.

Voici les solutions qui se sont présentées et celles qui ont réellement fonctionné:

  1. Trouver d’abord mes clients sans avoir de local professionnel : Travailler à domicile, idée que j’ai très vite abandonnée..trop de situations douteuses, trop d’incertitudes…pas toujours le nécessaire de  confort pour travailler sur place. De plus, peu de chances d’avoir ces clients dans votre futur cabinet pour la raison qui fait qu’ils vous font déplacer à domicile.
  2. Travailler pour des sociétés de massages en hôtel de luxe, idée que j’ai très vite éliminé également. Sans voiture avec ma table de massage dans les transports en communs, ou alors en voiture sillonnant Paris et ses bouchons toute la journée….pas vraiment la vie idéale en terme de zénitude! Peu de chances également d’avoir de nouveaux clients puisque une clientèle de passage et intéressée par le soin ponctuel et sur place.
  3. Travailler pour des entreprises, pas suffisant pour vivre à temps plein et difficile à développer étant complètement inconnue sur Paris. A moins d’avoir une super opportunité et devenir le praticien exclusif de l’entreprise, ce que je n’ai jamais vu! Cependant, utile pour se faire connaitre!
  4. Trouver le local avant mes clients : La solution la plus simple que j’ai trouvé est de louer un espace de travail à l’heure. J’ai longtemps fonctionner avec ce système qui se développe de plus en plus. Des professionnels sont devenus propriétaires d’un espace qu’ils ont entièrement aménagé en cabinet ou espace de bien-être. Plusieurs salles sont alors à disposition pour des locations horaires avec ou sans engagement de durée. Vous disposez d’un espace professionnel sur un site internet pour réserver votre cabine en ligne dès que vous avez un client au téléphone. Cela m’a permis de recevoir mes premiers clients dans un espace très prestigieux et propre sans pour autant être dans le stress de ne pas pouvoir régler mon loyer à la fin du mois. J’avais un client, je payais ma location, je n’en avais pas, je ne payais rien! Cette stratégie devient vite coûteuse quand les clients arrivent en nombre mais à ce moment la, vous pourrez penser à investir dans un local en partage ou à temps complet.  De toutes les formules testées, celle-ci est réellement celle qui m’a le plus apporté en terme de développement de mon activité. (Voir mon premier espace ici)

Commencez dès maintenant vos recherches! Il existe des sites spécialisés dans le partage de locaux professionnels et des praticiens en attente d’une aide pour financer leur cabinet.

L’idée peut également être de se lancer dans la mise sur pied d’une structure à louer ensuite à des praticiens. Si vous en avez les moyens, je connais certains espace qui ne vivent quasiment que de ça!

Traitement arthrose lombaire : soulager la discarthrose lombaire

 

L’arthrose du dos, c’est la forme la plus connue d’arthrose, celle que l’on rencontre la plus fréquemment. Cependant, ce n’est pas parce qu’elle est répandue qu’elle reste bénigne. En effet, la discarthrose et toutes les formes d’arthrose qui touchent le dos sont souvent mal tolérées par les patients. Qu’est-ce que l’arthrose du dos ? Quel est le traitement arthrose lombaire ? C’est ce que nous allons voir ici, dans notre article du jour.

L’arthrose : qu’est-ce que c’est ?

L’arthrose est une maladie qui touche le cartilage d’une articulation. Lorsque l’on parle de maladie, c’est un abus de langage. En effet, l’arthrose est en réalité une usure du cartilage. Les zones les plus touchées sont celles qui sont sollicitées tout au long de la journée, et qui sont soumises à des tensions importantes. En général, ce sont les genoux, les hanches, et les vertèbres. Cependant, il est également possible de développer de l’arthrose dans les mains, ou encore dans le coup.

L’arthrose dorsale : sur une lombaire en particulier

C’est vrai, l’arthrose dorsale touche, en général, une lombaire en particulier, la lombaire L5 S1. C’est la 5e vertèbre lombaire.

Pourquoi souffre-t-on d’arthrose ?

C’est vrai, pourquoi certaines personnes développent de l’arthrose dorsale et pas d’autres ? En réalité, cela s’explique facilement : ce sont souvent les personnes qui sollicitent cette partie du corps plus souvent (en général, les personnes qui pratiquent une profession manuelle, ou qui les obligent à rester debout longtemps, ou à porter des charges lourdes) qui sont le plus touchées par l’usure du cartilage des vertèbres. Une maladie peut également provoquer de l’arthrose au niveau du dos : c’est la maladie de Scheuermann. Au début, ce sont de simples douleurs, puis une raideur et une diminution de la mobilité, au niveau du dos.

Comment savoir si l’on souffre d’arthrose ?

Les symptômes de l’arthrose du dos sont très reconnaissables. Les patients souffrent de lombalgies (d’importantes douleurs dans le dos), et l’arthrose s’accompagne également d’une hernie discale, ou encore d’une sciatique.

Le traitement de l’arthrose

Malheureusement, il n’existe pas de traitement contre l’arthrose. C’est vrai, aucun remède ne permet de soulager les patients. En revanche, il est possible de soulager les douleurs engendrer par l’usure du cartilage avec des médicaments, ou encore des séances chez le kinésithérapeute. Si l’arthrose est trop sévère, alors il est possible d’envisager une opération chirurgicale, uniquement si l’arthrose devient handicapante pour le patient.

Se prévenir contre l’arthrose

En revanche, il reste possible de se prévenir contre l’arthrose. Comment ? Tout simplement en ménageant ses articulations. Par exemple, évitez de porter régulièrement des charges lourdes. Si vous faites de la course à pied par exemple, privilégiez un sol mou, comme de l’herbe ou de la terre par exemple. Dès les premiers symptômes, il faut alors prendre la mesure du risque encouru, soulager les douleurs et respecter au maximum ses articulations.